Les Géomètres-Experts Interpellent les candidats à la Présidence de la République

Améliorer la qualité des projets d’urbanisme : c’était l’ambition et l’enjeu partagé de la Loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (CAP).
À la suite de vifs débats et contre l’avis du gouvernement qui souhaitait rendre obligatoire le recours à l’architecte pour établir le permis d’aménager un lotissement, les parlementaires ont imposé un seuil, défini par décret en Conseil d’État, au-delà duquel le recours à un architecte est requis.
Mais en fixant, avec complaisance, un seuil particulièrement bas à 2 500 m2, le gouvernement détourne l’esprit de la loi et rend ainsi systématique le recours à un architecte.
Ce professionnel, chargé de la conception des bâtiments, n’apportera à lui seul aucune garantie quant à la qualité des lotissements… mais augmentera avec certitude le coût des projets, limitant de fait la production de logements.
Le gouvernement sacrifie ainsi l’urbanisme au profit d’intérêts corporatistes.
Nous, géomètres-experts, spécialistes du droit foncier et de l’urbanisme, experts de l’aménagement des territoires, défendons une approche pluridisciplinaire et soutenons que la recherche de qualité des projets d’urbanisme exige des compétences plurielles.
Nous, géomètres-experts, invitons tous les candidats à la présidence de la République, à s’engager pour que l’aménagement de nos territoires reste l’affaire de tous !

Retrouvez nos propositions dans le Livre blanc des géomètres-experts,
à paraître en janvier 2017 sur www.amenagerlafrance.org